Sobriété, écologie, responsabilité. On gère notre campagne comme on veut gérer la ville

QG de campagne en plein centre-ville, des prospectus sans arrêts dans les boîtes aux lettres, une armada de partisans sur tous les marchés,… Vous avez compris, on ne parle pas de notre liste mais de celle du maire sortant. P.Ollier ne lésine pas sur les moyens.

Toutes les listes de Rueil peuvent dépenser jusqu’à 129 511€ si elles vont jusqu’au 2nd tour et peuvent se faire rembourser par l’état jusqu’à 61518€.

Il faut donc comprendre que tous les prospectus, même ceux qui finissent à la poubelle, sont pris en charge à moitié par nos impôts.

Nous avons choisi de faire une campagne plus responsable, plus raisonnée, plus sobre et d’être cohérent avec nos intentions pour la gestion de la ville.

Nous avons par exemple fait le choix de ne pas vous envoyer un bulletin de vote chez vous par la poste même si il était remboursé à 100%. Il fallait en imprimer 59000. Vous ne trouverez donc ce bulletin que dans les bureaux de vote.

Nous ne sommes pas convaincus qu’assaillir les gens sur les marchés où dans les rues soit une méthode efficace pour se faire connaître. Nous ne sommes pas non plus certains qu’aller déranger les gens chez eux apporte davantage de résultats.

Nous sommes sûrs en revanche de notre volonté de rendre Rueil meilleur et vous invitons tous à venir en parler avec nous si vous en avez le besoin, mercredi 11 mars à 20h au café Passage, 7 boulevard du maréchal Joffre près du TAM.

Auteur : Rueil Meilleur

Un Rueil Meilleur est possible, c'est la conviction d'un groupe d'habitants persuadés qu'une alternance est nécessaire pour stabiliser les finances et redynamiser la ville

Une réflexion sur « Sobriété, écologie, responsabilité. On gère notre campagne comme on veut gérer la ville »

  1. Il faut ajouter à cela les magazines de promotion du controversé « écoquartier » de l’Arsenal, financés par la ville, dont la diffusion est par ailleurs illégale en période préélectorale. Mais aussi les chronologies de la ville, sans intérêt historique, imprimées sur d’épaisses feuilles de papier glacé. Sans oublier les bulletins électoralistes sur la biodiversité à Rueil, que nous avons retrouvés chez nous peu de temps après que le maire s’est mis au vert, au moment du succès des écologistes aux dernières élections européennes.

    Pour être juste, il faut dire que la liste « Rueil c’est vous » ne fait pas non plus d’économies de papier. Cela fait déjà plusieurs semaines qu’avec leurs imperméables blancs, ses membres distribuent sans relâche les mêmes feuilles remplies de ces nombreux tirets révélant l’absence de vision cohérente et intelligible pour la ville. Néanmoins, ils tentent de se construire une image écologiquement responsable en offrant, à grand frais, des gourdes à leur nom. Il n’est pas certain que les Rueillois soient dupes.

    En revanche, la liste « Le Renouveau pour Rueil » ne fait pas de cadeaux aux habitants pour se faire élire et leurs magazines sont imprimés sur du papier recyclé. Il n’empêche qu’en les laissant sur nos paillassons, ils polluent nos cages d’escalier.
    Depuis quelques semaines, nous assistons ainsi à une guerre de papier. Nous sommes submergés par des écrits qui la plupart du temps ne sont même pas lus. Voyons si cette méthode de propagande, assez incohérente avec les discours écologistes des candidats, portera ses fruits le 15 mars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *