« Le stationnement payant, c’est devenu du racket ! »

« C’est du vol », « c’est du racket », « c’est déguelasse ! »,… Depuis 2 ans, à part ceux qui n’en ont pas, il n’y pas un propriétaire de voiture (qui n’a pas de parking personnel à Rueil) qui ne soit pas en train de pleurer.

« La couleur de la zone de stationnement change sans matérialisation au milieu de ma rue et on m’a mis plusieurs amendes d’affilée », « je suis allé payer et quand je suis revenue, la personne de Streeteo était en train de me verbaliser », « on m’a mis une amende une minute après la fin du ticket »,…

Depuis que le maire de Rueil a confié la gestion du stationnement payant à Streeteo, les plaintes sont permanentes et la situation génère une souffrance réelle chez de nombreux Rueillois.

D’abord il y a le prix du stationnement qui a augmenté et l' »amende » du même coup (FPS pour les intimes, qui n’est pas à proprement dit une amende mais une redevance). 23€ ce n’est pas grand chose, pour un maire qui n’a jamais à payer son stationnement (la voiture que le maire s’est alloué, aux frais des contribuables, est garée devant la porte de la mairie), mais 23€ pour d’autres, ça agace.

Dans l’état, pour être franc, notre programme ne prévoit pas de remise en cause du stationnement payant. MAIS il prévoit une mesure en faveur des résidents de chaque quartier.

D’abord nous pensons que même si ce n’est pas un moyen de transport que nous cautionnons quand il est individuel, la voiture ne va pas disparaître du jour au lendemain. Nous souhaitons donc que les Rueillois vivant dans les zones tendues en matière stationnement et qui ont besoin de leur voiture au quotidien puissent se garer dans leur quartier.

A cet effet, nous allons dédier des places, qui de 19h à 9h du matin, seront réservées en exclusivité à ces résidents à l’aide d’un marquage clair au sol et sur panneaux, pour qu’ils n’aient plus à tourner pendant des heures quand ils rentrent chez eux.

Auteur : Rueil Meilleur

Un Rueil Meilleur est possible, c'est la conviction d'un groupe d'habitants persuadés qu'une alternance est nécessaire pour stabiliser les finances et redynamiser la ville

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *